L'aura humain et son développement

Dieu est à l'intérieur de soi, pourquoi doit-on aller le rechercher dans un église ?

25 août, 2014

Les Pouvoirs de l’aura, de l’esprit ou hasina

« Ny Hery tsy mahaleo ny Fanahy (Fanahy = Aura) »
« Cette fois je vaincrai Iamboatsimarofy, parce que c’est le non droit qui gagne pour lui »
 (Andrianampoinimerina)
La force redoute la sagesse ;

La force redoute l’ame ;
La force redoute la lumiere.

Ces 3 phrases sont des traduction du proverbe Malgache  :

Et Iamboatsimarofy aurait été vaincu.

Comme la terre a l’atmosphère pour la protéger contre du rayon UV du soleil, nous, humains, nous avons aussi l’aura, et son rôle est aussi de nous protéger contre les attaques extérieurs, et capter les Énergies vitaux, les filtrer, les distribuer par les différentes couches auriques qui constituent l’être humain.

Chaque couche de l’aura a son propre pouvoir, les suivants ne sont que des compléments généralisés.
La vie est déjà un pouvoir, la sensation est un pouvoir.
L’intelligence est aussi un pouvoir parce qu’il s’améliore suivant la fréquence de l’aura de chaque personne.
L’aura d’une personne intelligente vibre plus rapide que celui d’une autre moins intelligente.
Cela veut dire que l’intelligence est un pouvoir.
La conscience aussi est un pouvoir…
Mais ces facultés communes sont considérés comme normales.
C’est banal …
Les facultés jugés comme paranormales sont les choses unique, impossibles pour les autres…


L’aura nous fait communiquer aux mondes invisibles (monde spirituel ou l’Au Delà).
C’est lui aussi détecte par des ondes vibratoires s’il nous faut communiquer ou partager des activités avec certains personnes, être amis ou pas.
Tous les Énergies nécessaires pour l’accomplissement de notre mission dans la vie sont déjà stockés dans nos Auras, précisément dans l’akash et il ne nous reste que les exploiter et les utiliser.
Ces énergies sont les grâces citées dans la bible « ma grâce te suffit ».
C’est-à-dire que nous ne sommes pas ici pour se débrouiller tout seul, nous avons les moyens nécessaires en nous pour accomplir  nos destins. Et c’est l’ignorance qui nous incite à  se dérouter.
Les ancêtres Malgaches le savent bien  comme ils disent dans ce proverbe « Dieux et le Créateur ne sont pas à culpabiliser, c’est l’homme qui est marginal».
C ‘est l’envergure et l’intensité de la lumière de l’aura qui déterminent la puissance, le niveau spirituel de soi. C’est à dire le pouvoir psychique ou valeur spirituelle (HASINA).
Parler de Hasina, c’est parler de notre évolution.
Le Hasina ne dépend pas de votre identité racial, la couleur de votre de peau, ni de votre classe social/de votre appartenance religieux et rien à avoir avec votre nom (
L’habille ne fait pas le moine, le nom aussi ne fait pas nos caractères…); votre profession ou celle de votre père.
Le Hasina de l’évolution de chacun.
C’est le fruit de l’effort, de nos actions, nos pensées, de nos conduit
es.
Preuve de justice.
Parler de justice, c’est parler de la grande luminosité de l’aura.
La lumière fait la puissance.
Et elle peut même faire Dieu changer d’idée.
Voyons dans bible quand il décida de mettre fin à la vie du Roi Hizqyahou.
La justice de ce Roi influence sur son destin et lui rendre sa santé, prolonge sa vie, assurait la défense de son Royaume.

« 1. En ces jours, Hizqyahou était malade à mourir.
Iesha‘yahou bèn Amos, l’inspiré, vient vers lui et lui dit :
IHVH-Adonaï a dit ainsi  : Teste pour ta maison, oui, tu meurs, tu ne vivras pas.
2. Hizqyahou tourne ses faces vers le mur et prie IHVH-Adonaï.
3. Il dit: Holà, IHVH-Adonai ! Souviens-toi donc de ce que j’ai marché en face de toi en vérité, le cœur entier.
J’ai fait le bien à tes yeux …  ».

Dieu ne vois que l’aura, sentir sa vibration, c’est par sa lumière qu’il évalue le caractère et la mérite de chaque personne.
Ici, il est convaincu de la justesse de l’homme concerné. Et voici sa décision :

« 4. Et c’est la parole de IHVH-Adonaï à Iesha‘yahou pour dire
5. à Hizqyahou, Ainsi a dit IHVH-Adonaï,
l’Elohîm de David, ton père :
J’ai entendu ta prière; j’ai vu tes larmes.
Me voici, j’ajoute à tes jours quinze ans.

6. Je te sauverai de la paume du roi d’Ashour avec cette ville.
Je défendrai cette ville.»

En vérité, Dieu reste sur sa décision, mais c’est notre lumière qui nous indique là voie où il faut prendre parmi ceux qui se présente devant nous.
Et c’est cette lumière qui justifie
Hizqyahou ici.
Elle est le produit de notre rapport avec Dieu.
C’est l’effet de notre communication  avec soi même.
Nous avons tous nos valeurs spirituelle aux yeux de Dieu.
Et le plus lumineux, le plus puissant c’est qui? Qui peut protéger le Cosmos ? Qui protège ses créatures ?
Vous avez la réponse : Dieu.
Parce que plus que la lumière s’intensifie ; on peut l’utiliser pour aider les autres, les défendre, on peut aussi défendre un territoire ou un pays avec son influence.
Voyez par exemple dans le livre de Jérémie 5 : 1, Dieu demande s’il y avait un seul homme ayant soif de justice afin qu’il protégerait la terre.
Il ne demandait pas une armée avec des équipements sophistiqués, il cherchait un étincelle de lumière.
Et que pensez-vous de ce morceau de texte du la prophétie d’ Isaïe 32, 1- 4 suivant ?

« 1. Voici, un roi régnera pour la justice (influence Causal : niveau supérieur de la spiritualité);
les chefs seront des chefs pour le jugement .
2. Et c’est l’homme, comme un abri contre le souffle, un voile contre la trombe, comme des canaux d’eaux dans l’aridité, comme l’ombre d’un rocher lourd sur une terre fatiguée.
3. Les yeux des voyants ne seront plus ternis ; les oreilles des entendeurs seront attentives.
4. Le coeur des pressés discernera pour pénétrer ; la langue des bègues se hâtera de parler clair. »

Cette partie veut dire que la lumière d’un Chef d’État assure le bonheur de son peuple.
Voici un morceau d’un message d’un devin du Sud de Madagascar  à son fils :

«… La deuxième chose que tu dois garder, c’est la justice.
Notre règne sera renversé— qu’il ne soit jamais ainsi— S’il ne serait pas soutenu par la justice»

Ce message ne concernait pas que son héritier, le pouvoir central de l’Imerina  serait tombé en 1895 en négligeant la justice.
Cette vertu méconnue par les dirigeants avant et après Andrianampoinimerina.
La majorité du peuple prît cette situation comme un nouveau souffle, un soulagement, un espoir qui naît.
La plupart des soldats refusait de se battre contre la force coloniale, et les princes et le peuples des autres territoires avaientbattu pour retrouver leurs souveraineté perdu et leurs liberté.

La justice est un refuge, 
Savez -vous quel condition attendrait Dieu pour ne pas détruire Sodome et Gomorrhe ?
La justice, un moindre nombre d’homme juste, un peu de lumière, pour conserver deux cités.
Lisez un peu cette discussion entre lui et Abraham.

 « 23.     Abrahâm s’avance. Il dit :
 Extermineras-tu aussi le juste avec le criminel ?
24.     Peut-être existe-t-il cinquante justes à l’intérieur de la ville ?
Les extermineras-tu aussi ? Ne supporteras-tu pas le lieu pour les cinquante justes qui sont en son sein ?
25.     Profanation ! Toi, faire une telle parole,mettre à mort le juste avec le criminel !
Il en serait du juste comme du criminel ? Profanation !
Toi, le juge de toute la terre, tu ne ferais pas jugement ?
26.     IHVH-Adonaï dit :
Si je trouve en Sedôm cinquante justes, à l’intérieur de la ville,je supporte tout le lieu pour eux. »

Ici, Adonaï veut conserver la cité pour seulement cinquante personnes parmi tous ses occupants.
Abraham ne pas sûr de trouver ce nombre de juste au milieu d’eux, la négociation continue.
« 27.  Abrahâm répond et dit:
Voici, donc, je me suis résolu à parler à Adonaï moi-même, poussière et cendre !
28.     Peut-être manquera-t-il cinq des cinquante justes !
Détruiras-tu, pour les cinq, toute la ville ?
Il dit : « Je ne la détruirai pas, si j’en trouve là quarante-cinq. »
Il baisse le chiffre et Adonaï peut le tolérer encore.
Incertain que cette ville ait quarante cinq personnes justes, il diminue le nombre et veule que Dieu préserve la ville ; une réponse positive de plus.
Le demandeur se bat toujours.
« 29.  Il ajoute à lui parler encore et dit :
Peut-être quarante se trouveront là ?
Il dit :  Je ne ferai rien pour les quarante. »
Abraham demande toujours la préservation de la ville en doutant quelle ‘aurait  moins : 40 ; on peut rassurer l’endroit avec.
Toujours inquiet, l’homme qui veut défendre ce territoire soutient son argument en espérant d’y trouver 30.
« 30.     Il dit :  Que cela ne brûle donc pas Adonaï, je parle :
peut-être trente se trouveront là ?
Il dit :  Je ne ferai rien si j’en trouve trente là. »
Moindre espoir, mais accepté une fois de plus.
Statistique inexacte, mais par amour aux habitants, il questionne sur leur sécurité s’il yen a 20.
« 31.  Il dit :  Voici donc, j’ai résolu de parler à Adonaï :
peut-être vingt se trouveront là ?
Il dit:  Je ne détruirai pas pour les vingt. »
Abraham n’est pas un bon statisticien, il n’as jamais recensé le nombre de juste dans ces lieux ; incapable de prouver ses arguments, indique un chiffre plus bas.
Mais la justice est puissante, Adonaï s’incline encore.
32.     Il dit : « Que cela ne brûle donc pas Adonaï, je parlerai seulement cette fois: peut-être dix se trouveront là ?
Il dit :  Je ne détruirai pas pour les dix. »
Mais faute de preuve, Abraham perdait parce ses protégés arriverait à prouver leur culpabilités.
Seule la justice est mise en jeu ici.
Il n’ont misé sur le nombre de leurs nobles ni de leurs descendants ; parce que ces derniers ne sont pas différents des autres et ils ont péri avec eux ; brûlés vifs, après avoir reprouvé leurs iniquités.
Pour être un vrai Noble, c’est le rayonnement de l’aura , la conduite, la vertu qui fait la différence.
Connaissez vous l’histoire Azur et Asmar ?Azur et Asmar ne sont pas des descendants de noble. Ils sont anoblis par leurs conduite.
David, Roi d’Israël est élu par sa bonté, et il réincarnait (mais pas en Israël), encore en conservant ses vertus, son règne sera l’âge d’or. Question de lumière et de dévotion.
« La vertu est le premier titre de Noblesse » MOLIÈRE
Avez-vous déjà vu des personnes qui émettent une lumière visible ? C’est la lumière de son aura et si vous arrivez à l’apercevoir, c’est parce qu’elle intense cette lumière.

 

   

Commentaires désactivés.

 

vrai ou pas vrai |
Jeunes Cathos de l'Avallonnais |
Cloud |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Islam Qour'an Hadith Fikr
| VIENS A JESUS
| fanilomanazava