L'aura humain et son développement

Dieu est à l'intérieur de soi, pourquoi doit-on aller le rechercher dans un église ?

23 juin, 2016

Mpitondra firenena ? Manana an’ireto toetra ireto ve ?

Classé dans : psychologie — cyrius @ 13:52

Olona mendrika ho fitaratra ho an’ny vahoaka no ilaina apetraka hitondra an’ity Firenena ity, olona manam-panahy sy tena tia tanindrazana fa tsy saribakoly ampiasain’ny vahiny hanamafy fototra ny fanjanahana @ lafiny maro
-tsy olona tompon’antoka @ fandrobana sy fandorana fananam-bahoaka toy ny t@ ireny 26-01-2009 ireny izay tokony hiatrika fitsarana hosaziana mba tsy hiverina intsony ny toy ireny, ny mahavariana nefa toa ampanginginina ireny raharaha ireny tsy natao tahaka ny raharaha 07-02-2009. Tsy ampy ny fanonerana ny simba fa manan-jo hotsaraina tahaka ny rehetra ny tompon’antoka tamin’ireny raharaha ireny, avoahy ho fanta-bahoaka fa zony ny mahalala ny marina.
Tsy afaka hampandroso firenena ny mpandrava efa sy ny mpiray petsapetsa aminy, tsy hahay hitsinjo ny mpiara-belona ny olona manao sorona ny ain’ny mpiray tanindrazana aminy noho ny tombontsoany manokana.
- Tsy ilaina ihany koa olona tsy matotra sy mivadi-bolana isak’izay mihetsika, be ranomaso tahaka ny tahaka ny zaza amam-behivavy ; tsy mahavaha olana raha sendra ny sarotra, be taraina sy miala tsiny lava.
- Tsy olona mpamoritra vahoaka sy tsy mamela ny hevi-bahoaka hivoaka.
- Tsy olona mampanantena ny zavatra tsy hataony toy ny hoe vary 500ar ny kg…
- Tsy mpanao tsolotra sy manao tantely afa-drakotra ny harem-pirenena.
Iza ireo mpanondrana bois de rose ; ny atidoha mpikotrika ny halatra taolam-paty ?
Matoa tsy voasazy sy tsy enjehin’ny fanjakana ireny dia satria olona na vondrona fantany mazava.
Manamafy ny efa voalaza ery ambony ireo zava-boalaza faramparany ireo ary manamafy fa tsy ny zaza navelan’ny 2009 no vahaolana ho an’ity Firenena ity.
- tsy olona manamafy ny fahefany @ alalan’ny famoretana sy ny famotehana ny saim-bahoaka.
- Olona manam-pahendrena, manam-panahy no ilaina hitondra ny firenena raha tiantsika ny hivahan’izao olana izao, olana ara-politika, sosialy, ara-moraly ihany koa.
- Mpitondra tsy hikatsaka izay ho tombontsoany manokana fa hametraka ho laharam-pahamehana ny tombontsoam-bahoaka sy ny Firenena.
- Mpitondra manana hazon-damosiny fa tsy baikoin’ny mpanao politika manodidina azy sy entina @ sangany.

- Olona tsy manaiky faneriterena na avy @ iza na avy @ iza, vonona hijoro sy handresy an’ireo tambajotrana MAFIA fototry ny tsolotra sy ny fanaovana tantely afa-drakotra ny harem-pirenena sy ny fananan’ny vahoaka madinika.
Ho famenon’ireo fepetra ireo sy ny famaritana hafa efa voalaza t@ ireo mpahita hatr@ izay na ao @ baiboly (bokin’ i IZAIA ohatra) na avy Razantsika fahiny sy izay hitan’ireo mpikaroka ankehitriny koa ny « Hafatry ny Ombiasy iray tamin’ny zanany » izay mahomby hatrany amin’ny vanim-potoana rehetra.
Mpitondra hamolavola
- Vahoaka mahatsiaro tena, mahatsapa ny vokatry ny ataony eo @ fiainam-pirenena ka tsy azo rebirebena sy ambakaina intsony, tsy azo tambazana vola handoro trano sy handroba …ho an’ny tombontsoan’olom-bitsy, izany hoe tompon’andraikitra tanteraka sy mandray andraikitra fa izany no tena demokrasia.
- Vahoaka hametraka sy hanana mpitondra hitarika sy ho fitaratra @ ataony rehetra.
Raha tanteraka ireo fepetra vitsivitsy ireo dia hivaha ny Krizy @ endriny rehetra hisy ny fandriampahalemana ary ho afaka hamokatra tsy amin’ahiahy ny rehetra.
Tsy ho tanteraka nef izany raha tsy iainantsika ny FANAHY NO OLONA, izany hoe apetraky ny tsirairay ho fitsipi-pitondran-tena.
Ilaintsika ary aloha ny mamantatra izay atao hoe FANAHY izany izay soatoavina Malagasy sy fototry ny fahendrena.
Tsy ny fisehoana ivelany sy ny fahaiza-mandahan-teny mantsy no tena fototry ny maha-Malagasy, fomafomba sy fisehoana ivelany fotsiny ireny fa ny fototra dia avy anaty ary ampiharina @ fiainana sy ny atao rehetra fa tsy atao « théorie » fotsiny.
Inona ary ny hoe FANAHY?
Valiny ara-tsiantifika (Science spirituelle) no omena anao.

 

23 mars, 2016

Les yeux et l’aiguille améliore la mémoire

Classé dans : psychologie — cyrius @ 15:55

mémoire

Nouveau, Pas besoin d’être piqué pour retrouver la santé, et l’améliorer.

Qui ne savait pas que la musique, les aliments, les essences, etc. contribuent à la conservation et l’amélioration de la santé ?
Ces pratiques nous informent bien que les sens tiennent des rôles importantes dans la protection et la guérison du corps et de l’esprit.
Nous avons vu les parts de la langue, du nez, et des oreilles, maintenant une nouvelle découverte nous montre celle des yeux.

Nos yeux et des aiguilles sont capables d’améliorer notre mémoire, en pratiquant quotidiennement quelques minutes d’exercices.
C’est une méthode simplement et purement magnétique.

On batise cette technique La kinévision, et c’est un pas vers la guérison de la maladie d’Alzheimer

COMMENT CA MARCHE

Attender un certain moment où l’auteur publiera comment fera t-on, n’essayer pas de pratiquer cet exercice au hasard si vous ne voulez pas avoir des stress.
Pour le moment on veut travailler avec des chercheurs possédants des moyens techniques pour valider cette découverte.

AVANTAGE DE LA KINÉVISION

Pour les étudiants : elle améliore la mémoire.
Pour les victimes de l’Alzheimer, elle est un espoir, elle facilite leur guérison quelque soit la stade de son aggravation, et elle peut accompagner d’autres traitements et des médicaments.
Et c’est économique.

L’AUTEUR

Les yeux et l'aiguille améliore la mémoire dans psychologie NH6I0185

On est habitué a travailler avec l’aiguille, pour créer ces figurines mobiles. on l’utilisait aussi dans ma pratique du yoga, on était yogi depuis 2000 et c’est pourquoi Kinévision est née.

25 août, 2014

Les Pouvoirs de l’aura, de l’esprit ou hasina

« Ny Hery tsy mahaleo ny Fanahy (Fanahy = Aura) »
« Cette fois je vaincrai Iamboatsimarofy, parce que c’est le non droit qui gagne pour lui »
 (Andrianampoinimerina)
La force redoute la sagesse ;

La force redoute l’ame ;
La force redoute la lumiere.

Ces 3 phrases sont des traduction du proverbe Malgache  :

Et Iamboatsimarofy aurait été vaincu.

Comme la terre a l’atmosphère pour la protéger contre du rayon UV du soleil, nous, humains, nous avons aussi l’aura, et son rôle est aussi de nous protéger contre les attaques extérieurs, et capter les Énergies vitaux, les filtrer, les distribuer par les différentes couches auriques qui constituent l’être humain.

Chaque couche de l’aura a son propre pouvoir, les suivants ne sont que des compléments généralisés.
La vie est déjà un pouvoir, la sensation est un pouvoir.
L’intelligence est aussi un pouvoir parce qu’il s’améliore suivant la fréquence de l’aura de chaque personne.
L’aura d’une personne intelligente vibre plus rapide que celui d’une autre moins intelligente.
Cela veut dire que l’intelligence est un pouvoir.
La conscience aussi est un pouvoir…
Mais ces facultés communes sont considérés comme normales.
C’est banal …
Les facultés jugés comme paranormales sont les choses unique, impossibles pour les autres…


L’aura nous fait communiquer aux mondes invisibles (monde spirituel ou l’Au Delà).
C’est lui aussi détecte par des ondes vibratoires s’il nous faut communiquer ou partager des activités avec certains personnes, être amis ou pas.
Tous les Énergies nécessaires pour l’accomplissement de notre mission dans la vie sont déjà stockés dans nos Auras, précisément dans l’akash et il ne nous reste que les exploiter et les utiliser.
Ces énergies sont les grâces citées dans la bible « ma grâce te suffit ».
C’est-à-dire que nous ne sommes pas ici pour se débrouiller tout seul, nous avons les moyens nécessaires en nous pour accomplir  nos destins. Et c’est l’ignorance qui nous incite à  se dérouter.
Les ancêtres Malgaches le savent bien  comme ils disent dans ce proverbe « Dieux et le Créateur ne sont pas à culpabiliser, c’est l’homme qui est marginal».
C ‘est l’envergure et l’intensité de la lumière de l’aura qui déterminent la puissance, le niveau spirituel de soi. C’est à dire le pouvoir psychique ou valeur spirituelle (HASINA).
Parler de Hasina, c’est parler de notre évolution.
Le Hasina ne dépend pas de votre identité racial, la couleur de votre de peau, ni de votre classe social/de votre appartenance religieux et rien à avoir avec votre nom (
L’habille ne fait pas le moine, le nom aussi ne fait pas nos caractères…); votre profession ou celle de votre père.
Le Hasina de l’évolution de chacun.
C’est le fruit de l’effort, de nos actions, nos pensées, de nos conduit
es.
Preuve de justice.
Parler de justice, c’est parler de la grande luminosité de l’aura.
La lumière fait la puissance.
Et elle peut même faire Dieu changer d’idée.
Voyons dans bible quand il décida de mettre fin à la vie du Roi Hizqyahou.
La justice de ce Roi influence sur son destin et lui rendre sa santé, prolonge sa vie, assurait la défense de son Royaume.

« 1. En ces jours, Hizqyahou était malade à mourir.
Iesha‘yahou bèn Amos, l’inspiré, vient vers lui et lui dit :
IHVH-Adonaï a dit ainsi  : Teste pour ta maison, oui, tu meurs, tu ne vivras pas.
2. Hizqyahou tourne ses faces vers le mur et prie IHVH-Adonaï.
3. Il dit: Holà, IHVH-Adonai ! Souviens-toi donc de ce que j’ai marché en face de toi en vérité, le cœur entier.
J’ai fait le bien à tes yeux …  ».

Dieu ne vois que l’aura, sentir sa vibration, c’est par sa lumière qu’il évalue le caractère et la mérite de chaque personne.
Ici, il est convaincu de la justesse de l’homme concerné. Et voici sa décision :

« 4. Et c’est la parole de IHVH-Adonaï à Iesha‘yahou pour dire
5. à Hizqyahou, Ainsi a dit IHVH-Adonaï,
l’Elohîm de David, ton père :
J’ai entendu ta prière; j’ai vu tes larmes.
Me voici, j’ajoute à tes jours quinze ans.

6. Je te sauverai de la paume du roi d’Ashour avec cette ville.
Je défendrai cette ville.»

En vérité, Dieu reste sur sa décision, mais c’est notre lumière qui nous indique là voie où il faut prendre parmi ceux qui se présente devant nous.
Et c’est cette lumière qui justifie
Hizqyahou ici.
Elle est le produit de notre rapport avec Dieu.
C’est l’effet de notre communication  avec soi même.
Nous avons tous nos valeurs spirituelle aux yeux de Dieu.
Et le plus lumineux, le plus puissant c’est qui? Qui peut protéger le Cosmos ? Qui protège ses créatures ?
Vous avez la réponse : Dieu.
Parce que plus que la lumière s’intensifie ; on peut l’utiliser pour aider les autres, les défendre, on peut aussi défendre un territoire ou un pays avec son influence.
Voyez par exemple dans le livre de Jérémie 5 : 1, Dieu demande s’il y avait un seul homme ayant soif de justice afin qu’il protégerait la terre.
Il ne demandait pas une armée avec des équipements sophistiqués, il cherchait un étincelle de lumière.
Et que pensez-vous de ce morceau de texte du la prophétie d’ Isaïe 32, 1- 4 suivant ?

« 1. Voici, un roi régnera pour la justice (influence Causal : niveau supérieur de la spiritualité);
les chefs seront des chefs pour le jugement .
2. Et c’est l’homme, comme un abri contre le souffle, un voile contre la trombe, comme des canaux d’eaux dans l’aridité, comme l’ombre d’un rocher lourd sur une terre fatiguée.
3. Les yeux des voyants ne seront plus ternis ; les oreilles des entendeurs seront attentives.
4. Le coeur des pressés discernera pour pénétrer ; la langue des bègues se hâtera de parler clair. »

Cette partie veut dire que la lumière d’un Chef d’État assure le bonheur de son peuple.
Voici un morceau d’un message d’un devin du Sud de Madagascar  à son fils :

«… La deuxième chose que tu dois garder, c’est la justice.
Notre règne sera renversé— qu’il ne soit jamais ainsi— S’il ne serait pas soutenu par la justice»

Ce message ne concernait pas que son héritier, le pouvoir central de l’Imerina  serait tombé en 1895 en négligeant la justice.
Cette vertu méconnue par les dirigeants avant et après Andrianampoinimerina.
La majorité du peuple prît cette situation comme un nouveau souffle, un soulagement, un espoir qui naît.
La plupart des soldats refusait de se battre contre la force coloniale, et les princes et le peuples des autres territoires avaientbattu pour retrouver leurs souveraineté perdu et leurs liberté.

La justice est un refuge, 
Savez -vous quel condition attendrait Dieu pour ne pas détruire Sodome et Gomorrhe ?
La justice, un moindre nombre d’homme juste, un peu de lumière, pour conserver deux cités.
Lisez un peu cette discussion entre lui et Abraham.

 « 23.     Abrahâm s’avance. Il dit :
 Extermineras-tu aussi le juste avec le criminel ?
24.     Peut-être existe-t-il cinquante justes à l’intérieur de la ville ?
Les extermineras-tu aussi ? Ne supporteras-tu pas le lieu pour les cinquante justes qui sont en son sein ?
25.     Profanation ! Toi, faire une telle parole,mettre à mort le juste avec le criminel !
Il en serait du juste comme du criminel ? Profanation !
Toi, le juge de toute la terre, tu ne ferais pas jugement ?
26.     IHVH-Adonaï dit :
Si je trouve en Sedôm cinquante justes, à l’intérieur de la ville,je supporte tout le lieu pour eux. »

Ici, Adonaï veut conserver la cité pour seulement cinquante personnes parmi tous ses occupants.
Abraham ne pas sûr de trouver ce nombre de juste au milieu d’eux, la négociation continue.
« 27.  Abrahâm répond et dit:
Voici, donc, je me suis résolu à parler à Adonaï moi-même, poussière et cendre !
28.     Peut-être manquera-t-il cinq des cinquante justes !
Détruiras-tu, pour les cinq, toute la ville ?
Il dit : « Je ne la détruirai pas, si j’en trouve là quarante-cinq. »
Il baisse le chiffre et Adonaï peut le tolérer encore.
Incertain que cette ville ait quarante cinq personnes justes, il diminue le nombre et veule que Dieu préserve la ville ; une réponse positive de plus.
Le demandeur se bat toujours.
« 29.  Il ajoute à lui parler encore et dit :
Peut-être quarante se trouveront là ?
Il dit :  Je ne ferai rien pour les quarante. »
Abraham demande toujours la préservation de la ville en doutant quelle ‘aurait  moins : 40 ; on peut rassurer l’endroit avec.
Toujours inquiet, l’homme qui veut défendre ce territoire soutient son argument en espérant d’y trouver 30.
« 30.     Il dit :  Que cela ne brûle donc pas Adonaï, je parle :
peut-être trente se trouveront là ?
Il dit :  Je ne ferai rien si j’en trouve trente là. »
Moindre espoir, mais accepté une fois de plus.
Statistique inexacte, mais par amour aux habitants, il questionne sur leur sécurité s’il yen a 20.
« 31.  Il dit :  Voici donc, j’ai résolu de parler à Adonaï :
peut-être vingt se trouveront là ?
Il dit:  Je ne détruirai pas pour les vingt. »
Abraham n’est pas un bon statisticien, il n’as jamais recensé le nombre de juste dans ces lieux ; incapable de prouver ses arguments, indique un chiffre plus bas.
Mais la justice est puissante, Adonaï s’incline encore.
32.     Il dit : « Que cela ne brûle donc pas Adonaï, je parlerai seulement cette fois: peut-être dix se trouveront là ?
Il dit :  Je ne détruirai pas pour les dix. »
Mais faute de preuve, Abraham perdait parce ses protégés arriverait à prouver leur culpabilités.
Seule la justice est mise en jeu ici.
Il n’ont misé sur le nombre de leurs nobles ni de leurs descendants ; parce que ces derniers ne sont pas différents des autres et ils ont péri avec eux ; brûlés vifs, après avoir reprouvé leurs iniquités.
Pour être un vrai Noble, c’est le rayonnement de l’aura , la conduite, la vertu qui fait la différence.
Connaissez vous l’histoire Azur et Asmar ?Azur et Asmar ne sont pas des descendants de noble. Ils sont anoblis par leurs conduite.
David, Roi d’Israël est élu par sa bonté, et il réincarnait (mais pas en Israël), encore en conservant ses vertus, son règne sera l’âge d’or. Question de lumière et de dévotion.
« La vertu est le premier titre de Noblesse » MOLIÈRE
Avez-vous déjà vu des personnes qui émettent une lumière visible ? C’est la lumière de son aura et si vous arrivez à l’apercevoir, c’est parce qu’elle intense cette lumière.

 

   

25 avril, 2014

MYSTERE RÉSOLUS

Mystere resolu : l’aura et ses influences ; le corps causal et la loi du karma ; loi de la creation ; création de Dieu et du Cosmos. L’unite avec Dieu ; Yoga ; hatha yoga, L’immortalite.

Les questions sans réponses depuis des millénaires :

LA SOUFFRANCE ET LA MALADIE

- Ses sources ; d’où viennent t-elles?
– sort de soi ou attirés par soi ?
– qui est le responsable de nos souffrance?

LA MORT

- Choix, accident et/ou destinée, obligatoire ou non?
– obligation ou pas ?
– Fin de la vie ?
– qui l’a créé? Dieu ou soi, démons?
– y a-t-il vraiment de résurrection ?

L’IMMORTALITÉ

- existe ou pas?
– peut-on espérer  de l’atteindre?
– Comment l’atteindre? avec des formules magiques ou des élixirs ? D’autres moyens?
AMÉLIORER SON SORT

- éviter les maladies
– augmenter la force physique et psychique
– Exploiter nos facultés

DIEU

- Sa naissance et son origine
– Comment a-t-il créer le Cosmos?
– Sa rapport avec ses créatures

Le but suprême de la pratique spirituelle est l’unité , avec Dieu ; être conscient de son être divin. Vivre selon et avec la volonté de Dieu.

Se libérer de la loi du Karma,

Savoir ses lois et ses recommandations ; les exécuter avec dévotion ; sans peur ni de crainte ; sans doute.

Questions  toujours considérés comme de mystères, et les mystères sont résolus dans ce site.
Obtenez des euros en lisant des mails, en visitant nos partenaires, en participant à des jeux concours et aux bons plans du web !
Inscrivez vous maintenant !

 

13 mai, 2011

L’Aura, dit l’esprit humain

bloggif_5d81f99c92f49

L’aura ou l’esprit humain, les 7 couches de l’aura, les rôles de l’aura, les pouvoirs de l’aura, le double étherique, les influences de l’aura dans nos attitudes et nos santés, le corps émotionnel, le corps astral, le mental, le corps causal et la loi du karma, le corps bouddhique, L’aura Atmique, image montrant l’aura. Quelques proverbes et citations.

L’aura c’est  l’Âme ou lumière (image à droite)
C’est celui qui vient de l’au delà et qui y reviendra.

C’est celui qui communique avec le monde invisible.
C’est celui qui s’entretient avec Dieu et les anges.
C’est ce qui vit et utilise notre enveloppe charnel pour agir sur notre monde,
C’est l’étranger qui vient et qui repartira,
C’est l’étranger qui prête notre corps matériel pendant un moment prédéfini et qui l’abandonnera à jamais à la fin de la vie.
C’est le soi du passé et le soi du futur.
C’est ce qui était et qui sera.
C’est celui qui porte notre identité spirituel.
C’est le responsable de tous ceux nous faisons, de ce que nous pensons, de nos intentions …
C’est celui qui ne repose jamais.

C’est notre maître.
C’est l’aura (image à droite) qui est l’Homme,
« Ny Fanahy no Olona

C’est l’étincelle divine en soi, le Dieu intérieur.

l'esprit de l'homme ou aura vibre

Le corps physique et l’âme

    Nous avons parfois l’habitude de le traduire comme esprit ou âme, et dans ce cas vous éloigner de son vrai sens. Pourquoi ?
Parce que le mot « esprit est aussi utilisé pour dires autres choses, (esprit scientifique, ouverture d’esprit), alors on peut l’utiliser pour exprimer de principe, la conscience aussi… FANAHY n’a qu’un sens si on veut le traduire, FANAHY veut dire AURA.

L’aura (mots sanskrit qui veut dire lumière),  c’est un corps subtils et invisible entourant le corps physique, appelé aussi « corps énergétiques.
L’aura c’est l’âme.
La bible dit que l’aura était la lumière de l’homme.

Ils apparaissent comme des lumières colorées ou comme des champs électromagnétiques mais ses apparences et ses couleurs sont changeants suivant l’état de santé de chacun, ses émotions, son humeur et son degré d’évolution spirituel.
Quand on le voit, on ne verra que la couche le plus influent à l’instant.

C’est un corps subtils entourant le corps physique et s’emboitent.
C’est l’aura qui nous distingue des autres êtres vivants, c’est pourquoi les ancêtres malgaches ont pensé :  « NY FANAHY NO OLONA » : « C‘est l’aura qui fait L’humain ».

Chaque être vivant a son aura, 7 couches pour l’homme et une seule (le double étherique) pour les autres.
L’aura est pur si nous serons innocents.
Son diamètre des auras pourra atteindre plusieurs mètres /de kilomètres en dehors du corps.

Les malgaches utilisent les mots « manam-panahy » et « tsy manam-panahy »  pour qualifier pour qualifier une personne selon sa conduite et l’image qu’il projette dans la société.
« Manam-panahy »(manana  = avoir  + fanahy  = Aura ou sagesse)  c’est-à-dire Sage.
Et « tsy manam-panahy » (tsy : négation comme ne pas, +  manana = avoir, + fanahy = Aura ou sagesse) veut dire bêtes ou brutes.
Ici avoir veut dire que la personne ait beaucoup (avoir de la connaissance ou «manam-pahaizana » pour qualifier une personne comme intellectuel et avoir de l’argent ou « manam-bola » pour dire que la personne est riche et le contraire pour dire que la personne ait peu.
mais ici si on qualifie une personne comme bête (« mifanahim-biby » qui a de l’aura comme celui de des bêtes) parce qu’il est dominé en permanence par la couche qui a la plus basse vibration ; la première couche de l’aura.
Un type qui se conduit comme un animal ou se dégrade spirituellement.
N’oublie pas que la colère, la jalousie, la peur, les inquiétudes, trop de désir et/ou de besoin charnel, la violence, pensée négative … endomagent l’aura.
Tous ces énergies négatives augmentent la densité de l’auras et font perturber la circulation des énergies positives dans notre corps.
Et c’est pourquoi que nous sentirons des souffrances, dominés par des problèmes, devenir malade…mourir.

 Nous ne trouvons pas jusqu’ici des documents écrits laissés par les anciens pour transmettre leurs sagesses et leurs savoir comme la Bible pour les juifs, le Bhagavad gita, le Mahabharata et le Védas pour les indiens.
Mais les connaissances ne sont pas totalement perdues, certains sont cachés dans les « Angano » ou  mythe, légende…) et les proverbes, nous chercheurs spirituels utilisent nos moyens pour les savoir et les partager.

Ces savoirs sont cachés dans nos archives akashiques.

contact

Les pouvoirs de l’aura

Purification de l’aura

Les 7 couches de l’aura

Les ancêtres Malgaches avaient u proverbe qui pourra être traduit comme suit «Même qu’on a déjà 7 enfants, on ne peut pas maîtriser les affaires de la maison, mais avec les 7 auras on pourrait y arriver ».
Ici, maison pourra être traduite comme foyer, famille, soi même, et aussi la société ou un pays.
Et ses 7 couches sont :
-Le double étherique (Vatana Aina ou Vie)
-le corps émotionnel
-le corps astral
-le corps mental
-le corps causal
- le corps bouddhique
- l’
aura atmique
N.B Chaque  couche aurique est un corps indépendant et dans le sommeil le corps physique reste allongé et l’aura s’envole, mais toujours rattachés avec le corps physique par le « corde d’argent » et si ce corde sera coupé, on mourrait.
Nos ancêtres pensent que le sommeil est un demi mort.

Le double éthérique

Le corps émotionnel

Ce corps produit les émotions, comme son nom indique, les inquiétudes, la peur, le courage, la jalousie,l’énervement, la joie,  l’orgueil, l’égoïsme…
C’est ce corps qui est la source de la passion aux arts et la création artistique.
Ceux qui explore le monde de cette couche sont des artistes redoutés.

Les personnes influencées par ce corps veulent toujours que leurs travaux aient de qualités impeccables, Ils ne tolère pas les moindres erreurs.
Ce sont des gens perfectionnistes.
Ils aiment ceux qui brillent ; ce qui est luxe.
Ce corps corps nous incite aussi à être égoïste.

Il nous donne aussi la faculté d’autoguérison et des innombrables pouvoirs psychiques.
Les facultés spirituelles ne se révèlent parfois que quand on est en second état, et le corps émotionnel nous fait vivre à cet état.
Influencé par le soleil, il aime l’expression je, cela me permet de dire que je ne m’étonnais pas de voir une personne dormant en travaillant; je l’ai vu monter et descendre d’un escalier, partagea des dossiers à ces collègues de travail.
Je l’ai vu détourer des images sur photoshop, endormis. Et la tâche est fini avec une parfaite qualité.
Il nous facilite le contrôle sur le son.
C’est pourquoi on trouve des chanteuses qui nous envoient dans les nuages avec sa voix.
Cet article sera chargé de nom si nous récitons ici leurs noms, mais vous les saviez.
Et quand une personne de ce type prend la parole, on s’intéresse forcement à ceux qu’elle a à dire ; on veut toujours l’écouter.

Cette couche influence le son mais, mais pas seulement le son.
Il fait aussi crever nos écrans par d’autres artistes.
Pensons alors aux acteurs, si ces hommes ou femmes du média arrivent à nous faire rire ; à nous partager la tristesse de leurs personnages, c’est parce qu’il joue avec ce corps, c’est ce corps qui véhicule les émotions. Ils ne doivent pas le savoir, nous pourrons ne pas le savoir, mais on sent, et à partir de maintenant, on commence à savoir.
Mais il s’agit aussi d’autres artistes ; des peintres qui peuvent vous passer mil messages dans un seul , avec des paysages, de portraits impressionnants…
On se plaît de lire leurs romans de plusieurs centaines de pages, loin d’avoir marre. Leurs façon d’écrire est bien calculées pour attirer nos attention, les points et les virgules ne sont pas mis par hasard ; même que l’auteur n’a pas suivi de formation en rédaction.

Le corps émotionnel nous incite aussi à toujours se comparer, se concourir. On aime la compétition.
On veut être à la hauteur de soi même et à être plus fort que les autres.

A cause de son d’orgueil.
Mais il nous donne aussi du courage, de l’inspiration…
Il stimule la jalousie, Et cela n’est rien de romantique, mais d’une manière à protéger ses biens, ses privilèges, son droit. C’est une question d’honneur.
Il rend facile le contrôle sur le son à sa façon.


Sa moule de création est le corps bouddhique.

Il influence le manipura chakra, véhicule du Chi.
Il stimule la confiance en soi, nous donne de l’assurance.
L’élément feu se manifeste dans le corps sous la forme de chaleur dans le plexus solaire.
Et cette chaleur nous rend quelquefois instables, précipités…
Le corps émotionnel est le centre de la vitalité.
Il assimile l’énergie solaire qui nourrit notre corps étherique et donc notre corps physique.
Son influence aussi nous rend sensible, avoir des émotions fortes : énervé, peureux…
Ne pas confondre émotions et sentiments même qu’ils sont très proches.
Les artistes martiaux utilisent ce corps plus que les autres, ils son doués, mais redoutent autant les sentiments.
C’est pourquoi les moines interdisent l’amour, …et restent célibataire.
Ce ne sont pas les femmes qui sont interdis mais ce qui est cité ci-dessus. Il nous rend faible…si on n’arrive pas à maîtriser le corps astral.

Le corps astral

Le corps mental

Lié aux autres corps par le kundalini.
Correspond au méridien du vaisseau conception de l’acupuncture chinoise : longe la colonne vertébrale jusque dans les orbites des yeux.
C’est celui qui fait communiquer le spirituel est le corps matériel.
Il joue le rôle de traducteur.
Il transcrit l’énergie en message et vis versa.
Un hypnotiseur dans un film dit à son disciple : « Dit-toi à toi même « je réussi », et tu réussiras »
C’est le dernier filtre avant l’expression.
Il est l’intermédiaire entre le conscient et l’inconscient.

C’est l’instrument pour penser.
En malgache ce corps est appelé « saina » (outil de pensée) et penser c’est « misaina »

Les malgaches disaient toujours : « n’ai -je pas ma colonne vertébrale ? » Pour dire qu’on ne peut pas lui influencer, ou de lui dicter ce qu’il va faire ; il a bien son mental.
C‘est celui qui stimule notre créativité.
Avec lui on peut choisir, prendre des décisions, agir volontairement.

Nos pensées, nos idées et nos connaissances viennent de notre corps mental.
Il est la source de nos projets, la stratégie dans tous ses formes.

 A chaque projet, il fait des calculs sur les avantages, bénéfices et pertes avant de faire un acte ou un projet.
Certains occultiste lui reproche de source de blocage de l’expression de nos capacités psychiques.
Parce que trop de temps sépare la pensée et l’action ?
Dans la genèse, il est Identifié comme le serpent qui incite Ève à manger la  » pomme de discorde « .
Il conseil, il connaît le bien et le mal, il est rusé…
Voyons cet extrait de la genèse 3

«  » 5.     car Elohîms sait que du jour où vous en mangerez
vos yeux se dessilleront et vous serez comme Elohîms,
connaissant le bien et le mal. «  »
6.     La femme voit que l’arbre est bien à manger,
oui, appétissant pour les yeux,
convoitable, l’arbre, pour rendre perspicace.
Elle prend de son fruit et mange.
Elle en donne aussi à son homme avec elle et il mange.
7.     Les yeux des deux se dessillent, ils savent qu’ils sont nus.
Ils cousent des feuilles de figuier et se font des ceintures.»
Le mot savoir est attaché à lui, le savoir commence dès son premier intervention.
« 11.     Il dit: «  Qui t’a rapporté que tu es nu  » ?
L’arbre dont je t’avais ordonné de ne pas manger, en as-tu mangé ? »
12.     Le glébeux dit: «  La femme qu’avec moi tu as donnée
m’a donné de l’arbre, elle, et j’ai mangé. « 
13.     IHVH-Adonaï Elohîms dit à la femme: «  Qu’est-ce que tu as fait ? « 
La femme dit: « Le serpent m’a abusée et j’ai mangé.  » »
Avec lui, on est comme l’ apôtre Thomas ; il faut toujours de preuve pour savoir si c’est vrai ou non.
Essayons un peu d’être Thomas ,voyons la bible par nos facultés mentaux.

Dieu Créa le monde en 6 jours ; pourquoi pas une seconde ? … Dieu tout Puissant !
La bible chrétienne est le fruit de copies et de compilation de la sagesse de divers cultures des différents pays du monde pour l’ancien testament, et des histoires douteuses pour nouveau testament.
Et le premier église chrétien était fondé par l’empereur ROMAIN Constantin (306 – 367) pour pérenniser la puissance de Rome et sa culture, le nom de son Église est Église Catholique ROMAIN.
Et parce qu’il est ROMAIN, son siège est à ROME.
Avez-vous déjà demandé pourquoi Jésus n’a pas écrit son propre histoire ?
Pourquoi attendre Constantin quelques siècles après pour donner l’ordre d’écrire sur lui ? Et sous la supervisionde cet Empereur Romain qui ne l’a jamais vu ?
Beaucoup d’histoire sur cet homme est inventé, j’arrête ici pour le moment ; Écrirons un peu sur l’ancien testament.

LA GENESE

2.6 : Le paradis de la Bible est « emprunté » au poème sumérien (rédigé vers -2800) « Enki et Ninhursag »où l’Eden hébraïque et le Dilmun sumérien ne font qu’un: mêmes fleuves, même endroit, même souffrance, même péché originel.


2.7: « L’éternel Dieu forma l’homme poussière de la terre » récupéré de la légende sumérienne (« poussière » se dit « tit » en hébreu et « ti.it » veut dire « ce qui est en vie » en sumérien).


2.21: Le mystère de la côte d’Adam est aussi « emprunté » au poème sumérien « Enki et Ninhursag »: c’est là où est le mal d’Enki, la côte vient du jeu de mot sumérien « ti » (« côte » ou « faire vivre ») jeu de mot qui n’a plus de sens en hébreu.
2:22 La femme a été créée à partir d’une côte de l’homme. Faux! on pourrait même presque affirmer l’inverse: C’est la femme qui porte l’homme dans ses entrailles.
Et en plus, le chromosome sexuel d’Adam est XY, il est impossible que sa côte pourrait générer un chromosome sexuel XX pour Eve.
Ce qui est sûr maintenant est que Adam et Eve n’ont pas vraiment existé.
La race humaine était clonée à partir des autres êtres vivants, Etre matériel et des Etre spirituels.

3:2 Adam et Ève et le fruit défendu: encore une fable recopiée à l’identique d’une ancienne légende sumérienne qui fait dépendre l’origine du mal de la première femme qui, induite par un serpent à désobéir au dieu créateur, convainc son compagnon de manger le fruit de l’arbre interdit. Les sceptiques peuvent admirer le cylindre de la tentation au British muséum à Londres où l’on voit la femme, l’homme, le serpent et le pommier.
Aujourd’hui, personne de sérieux ne croit en la réalité historique d’Adam et Ève.

 

 

Ces corps que nous venons de citer ont chacun des faiblesses, ils peuvent faire du mal ou de bien, les images ci-dessus le prouve.
Alors ces sont des corps mortels, mais ils ne meurent pas tout de suite avec le corps physique, chaque corps continue sa vie dans son monde jusqu’à ce que son destin annonce à chacun d’eux sa fin.

Maintenant, nous allons parler des corps immortels.

Le corps causal : Fanahin’ny fahamarinana  ou Eritra

Corps Bouddhique « Fanahin’ny Fahendrena »


La conscience de ce corps apporte intelligence spirituel, vision multidimensionnelle
.

Dans la conscience de ce corps, le temps  n’existe pas, passé et futur sont réunis dans un même espace.
Ce corps nous permet de savoir notre unité avec le monde la nature et le cosmos, la loi qui régit  l’existence, l’interaction entre toute chose.
C’est l’aura de la sagesse, le nom de Bouddha est un sens dérivé de ce nom comme le nom de Buddhi Dharma.
Peu d’être humains peuvent y accéder.

Les Agarthiens (peuple de l’Agartha : le « royaume de la terre creuse » baptisé ciel dans l’apocalypse, Éden (partie d’Éden) dans la Génèse, ou paradis) ont sûrement atteignent ce niveau de conscience. ce sont des personnes vivantes et immortels.
Les anges aussi.
La théorie de la glorification fais rire, cette thèse pense que les Anges passent leurs temps à glorifier Dieu, Est ce nécessaire cette glorification ?
Et le Dieu qui veut être glorifié existe t-il ? Ce n’est que le fruit de l’imagination.
Les anges passent leurs temps à chanter, à murmurer des mots sacrés.
Ces mots sacrés, ces mantras qu’ils prononcent augmente leurs forces et leurs pouvoirs.
Les mantras sont des mots énergétiques.
Ils ne sont pas comme nous qui agissent en utilisant le corps physique.
Ils travaillent avec des mantras, des mots sacrés, ils sont aussi des mots : des verbes.

Paul a écrit : « malgré que je parle avec le langage des hommes et des anges… »
Le langage des hommes, nous le savons bien, nous le parlons à chaque instant, avec nos vocabulaires et nos grammaires conventionnels.
Mais celui des anges n’est pas conventionnel, ce sont des mots qui sont en rapports avec les énergies qui circulent dans chacun d’entre nous, dans le moindre objet existant comme dans le cosmos entier.
Le mantra est à la fois mot et énergies.
C’est aussi le langage des premiers êtres humains.

Maintenant vous savez, le langage des anges est le mantra.
Ceux qui ont conscient de ce corps et explorent son monde ont le pouvoir sur les mots.
Silencieux,
Ces personnes ne disent jamais n’importe quoi, ne mentent pas, n’insulte pas.
Leurs paroles sont des oracles.

Aura Atmique ou Aura Divin

Ici, par ce corps, nous savons le vrai sens du mot amour et sa valeur.
« Dieu est Amour », …

C’est  étincelle divine qui est en nous, qui nous fait Unir  avec Dieu.
Chaque humain a cet étincelle en lui, c’est le septième couche de l’aura.

Ses facultés veillent dans l’akash, il agi par nous nous même.
Il n’attend que nous pour manifester sa force et son pouvoir.
Chaque être humain a cette lumière en lui.

Il dit : « Je suis égal en toutes les existences, nul ne M’est cher, nul par Moi n’est haï ; cependant ceux qui se tournent vers Moi avec amour et dévotion, ils sont en Moi et Je suis en eux. »
Tout est fait par luit, tout est en lui, et il est tout.

« Sache que Je suis le germe éternel de toutes les existences, ô fils de Prithâ. Je suis l’intelligence de l’intelligent, l’énergie de l’énergique. »
« Je suis la force du fort exempt de désir et d’attraction. Je suis dans les êtres le désir qui n’est pas contraire au dharma.« « Sache que Je suis le germe éternel de toutes les existences, ô fils de Prithâ. Je suis l’intelligence de l’intelligent, l’énergie de l’énergique. »
« Je suis la force du fort exempt de désir et d’attraction. Je suis dans les êtres le désir qui n’est pas contraire au dharma.« 

Il est la source et il est le but.

« Moi, la voie et le but, le soutien, le maître, le témoin, la maison et le pays, le refuge, le bienveillant ami ; Moi, la naissance et l’état et la destruction de l’existence apparente ; Moi, la semence impérissable de tous les êtres, et le lieu éternel de leur repos.
Je donne la chaleur, Je retiens et j’envoie la pluie ; l’immortalité, et aussi la mort, l’existence et la non-existence Je suis, ô Arjuna. »
« Par Moi tout cet univers a été étendu dans l’ineffable mystère de Mon être ; toutes les existences sont situées en Moi, et non Moi en elles.

Et cependant toutes les existences ne sont pas situées en Moi. Vois Mon divin yoga ; Mon Moi est la source et le support de toutes les existences et il n’est pas situé dans les existences.
Moi, l’action rituelle ; Moi, le sacrifice ; Moi, l’oblation ; Moi, l’herbe qui donne le feu ; le mantra, Moi ; Moi aussi le beurre ; Moi, la flamme ; l’offrande, Moi. »

Source : Bhagavad Gita

C’est aura est lié au 7eme chakras qui est le Sahasrara au sommet de la tête.
Les ancêtres Malgaches ont un proverbe qui peut être traduit :  « Faut pas penser à la vallée vide, Mais à Dieu au sommet de ta tête ».
Et la bible aussi  à quelques mots à dire à propos de cet auras :
« Moi et le Père nous sommes qu’Un»  Jean 10 : 30
« ne crois tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en Moi ? » Jean 14 : 10

C’est cet aura qui nous fait devenir Maître de la nature.
Nous travaillons avec Dieu pour son organisation par la loi Loi d’Un.
Nous continuons avec lui la création.
Et quand on atteint le niveau suprême de la spiritualité ; avoir réalisé ses missions ; avec une pureté totale de l’aura quand on n’a plus besoin de se réincarner, on retournera à la source, on n’est plus différent de notre conscience d’origine, on rejoint le Créateur et sera le même que lui.

Ici je suis berné par le proverbe Malgache disant : « Les défunts ancêtres deviendraient Dieu ».
Ce n’est pas une citation d’un homme ordinaire.
Ces proverbes étaient toujours nés de l’observation et de l’expérience.
Et cette phrase nous apprend grand-choses.

Et maintenant, nous comprenons bien la citation de Socrate : « Connais toi, toi- même et tu connaîtras l’Univers et les Dieux »
Mais encore, voici une texte de la sagesse : 7, 7-24 :

7.     Aussi, j’ai prié et le discernement me fut donné,

j’ai appelé et sur moi vint un souffle de sagesse.

8.     Je l’ai appréciée davantage que sceptres et trônes,

j’ai compté la richesse pour nulle en face de sa valeur.

9.     Je ne lui ai pas égalé la pierre la plus précieuse,

oui, tout l’or, au regard d’elle, est comme un peu de sable

et l’argent ressemble à de la boue comparé à elle.

10.     Je l’aime davantage que la santé et la beauté,

je préfère l’avoir plutôt qu’une lumière

parce que la clarté qui émane d’elle ne s’éteint pas.

11.     Tout bien m’advient en même temps qu’elle,

une richesse innombrable est en ses mains.

12.     De tous ces biens je me suis réjoui parce que c’est la sagesse qui les amène,

mais j’ignorais qu’elle en fût la mère.

13.     Sans fraude je l’ai apprise et sans envie je la transmets,

je ne cacherai pas sa richesse.

14.     Oui, elle est un trésor inépuisable pour les humains.

Ses acquéreurs atteignent à l’amitié d’Elohîms,

les dons de la discipline la recommandent.

15.     Qu’Elohîms me donne de parler selon sa pénétration,

de discerner comme il convient ce qu’il m’a donné !

Oui, il est lui-même le conducteur de la sagesse, le guide des sages.

16.     En ses mains nous sommes, nous et nos paroles,

tout discernement, tout savoir-faire.

17.     Oui, lui-même m’a donné la pénétration exacte des êtres

pour pénétrer l’ordre du monde et l’énergie des éléments,

18.     la tête des temps, leur fin et leur milieu,

les alternances des solstices, la succession des saisons,

19.     les révolutions de l’année, les positions des astres,

20.     la nature des animaux, l’instinct des bêtes sauvages,

la force des souffles, le discours des humains,

la variété des plantes, les vertus des racines.

21.     Ce qui est caché et ce qui est découvert, je le connais.

Oui, la sagesse, artisan du tout, me l’a enseigné.

22.     Oui, il est en elle un souffle sagace, sacré,

homogène, multiple, subtil, vif, clair, pur, lucide,

impassible, aimant le bien, aigu,

23.     libre, rétributeur, aimant l’humain, courageux,

stable, serein, tout-puissant, voyant tout,

s’insinuant en tous souffles sagaces, purs, subtils.

24.     Car plus que tout mouvement la sagesse est mobile.

25.     Oui, elle est l’haleine de la puissance d’Elohîms,

le pur effluve de la gloire de qui peut tout.

Aussi aucune contamination ne peut s’y introduire.

26.     Oui, elle est le reflet de la lumière de pérennité,

le miroir immaculé de l’énergie d’Elohîms, l’image de sa bonté.

27.     Elle est unique et toute-puissante,

elle reste en elle-même et renouvelle tout,

de génération en génération elle se transmet aux êtres fervents

et fait d’eux des amis d’Elohîms, des inspirés.

28.     Car Elohîms n’aime la parole que si elle demeure unie à la sagesse.

29.     Oui, elle est plus resplendissante que le soleil

au-dessus de toute constellation astrale

et si elle est comparée à la lumière elle remporte le prix,

30.     car la nuit succède à la lumière

mais contre la sagesse, le mal ne prévaut pas.

La loi de contamination

Les 7 couches de l’aura s’enveloppent dont le double étherique enveloppe le corps physique, le corps émotionnel enveloppe le double étherique et ainsi de suite.
Le diamètre, la fréquence vibratoire et le champ d’influence de ces corps subtils dépendent de l’évolution spirituel de chaque individu.
La communication directe (rencontre sur le même endroit) surtout s’il y a de contact physique provoque une confrontation aurique entre les 2 ou différentes personnes, les champs auriques s’entremêlent et provoquent une influence (échange d’énergie) entre les 2 et ou les différentes personnes présentes.

Nous sommes dans un monde appauvris de lumière, impurs et cet impureté attire et dégage  plus  de vibrations négatives que d’énergies positifs et les plus évolués attirent et dégagent plus de vibrations positives.
C’est pourquoi un proverbe Malgache dit « Si un voleur vient pour te prendre la main, jet le comme un cadavre de bête »
« Ceux qui sont avec des pêcheurs ont l’odeur de poissons »
Et un sage dans la bible écrit :
« Dis-moi qui est ton ami et je te dirai ta moralité ».
Alors il nous faut faire attention.

Comment se protéger ?

La meilleure protection est d’avoir des pensées positives, des attitudes positives.
Les maladies ont des vibrations négatives et dégagent des énergies nuisibles à tous ceux qui touches  ou avoir des contacts avec ses victimes, alors les personnes qui ont parfois des rencontres avec des malades, surtout les guérisseurs qui les purifies avec ses propres énergies ou par des contacts physiques comme les tradipraticiens (masseurs) doivent se protéger et se purifier.
Sinon ils seront influencés négativement par ces ondes nuisibles des maladies.

Source de savoir des ancêtres Malgaches

Comment ce peuple inconnu qui n’eût pas de document écrit arrive t-il à connaître ces choses extraordinaires ?
Par la bible ? non la bible n’arriverait ici qu’au commencement de la pérdition peu à peu de leurs sagesse par leurs desendants, suivez les explications.
Chacun pourra avoir ses explications, comme l’influence des étrangers qui furent immigrés ici (à Madagascar).
Certaines thèses affirment que sa culture est hérité de celle des  Indiens et ou des Indonésiens, hebreux..
Mais n’oublie pas que chaque tribus Indiens ou indonésiens ont chacun sa propre langue, L’Inde a actuellement 628 langues.
Et certaines langues tribales sont totalement inconnues des autres même qu’ils ont tous pris racine du sanskrit.
Le vrai pays d’origine des Hébreux avant leur arrivée en Égypte n’est pas vraiment identifié.
Les lois de Moïse sont semblables aux règles de la société Malgache prébiblique.
Mais ces raisons ne sont pas suffisantes pour dire que les ancêtres Malgaches ont copiés les leurs.
C’est impossible si des personnes venus des différents pays, parlant pas une même langue et  ayant des cultures très différentes peuvent former une langue unique, religion unique.
La religion Juif prît sa source de la culture Egyptienne qui est dérivée  lui aussi de la culture Atlante comme celle des Grecs.
L’immortalité enseigné dans la religion Judéo-chrétienne est né en Egypte, àprès leur échec dans la recherche de l’immortalité physique, et la résurrection par l’intervention de la pyramide. Quand ils ont vu que les pharaons n’avaient pas pu retrouvé la vie après leurs enterrement dans des pyramides, ils ont dû tirer l’observation que l’immortalité est résérvé à l’Ame, àprès la mort physique.
Et cette religion sus-cité a hérité cette observation parce que les juifs ont pris la culture Egyptienne.
La légende de Noé et la déluge est inspirée de « la Grande déluge », dont le nom de Toth est fait remplacé par celui de Noé, et de celui de Moïse aussi.
Voilà la similitude de la culture judéo-egyptienne.
Et avant d’arriver en Egypte, où était les Hébreux.
La langue malgache qui n’est qu’un seul dans tous le pays, pas besoin de traducteur si on parlera à une personne venant de n’importe quel région. Et malgré les émigrations par des juifs, des indiens, indonésiens et beaucoup d’autres dans notre pays, tous ça n’influence pas totalement nos cultures et notre religions même qu’ils ont tous laissés des traces.

La sagesse tous ces pays sont trouvés dans la sagesse traditionnelle Malgache.
Et la kabbale montre l’inverse de ces thèses bien connues.
Les Malgaches et les hébreux ont la même source et ils viennent d’une même terre.
Savez-vous que le nom de Dieu inconnu et interdit d’être prononcé est bien gardé dans la langue Malgache, collé avec d’autres mots et utilisé de temps en temps.Cyrius n’a pas encore l’autorisation du maître de ce mot pour le faire connaître, mais le temps viendra, on le saura.
Les règles grammaticaux font éclipsés ce nom.
Les Hebreux aussi l’utilise habituellement collé avec d’autres mots.
Des innombrables mantra  en hébreux et en sanskrit sont conservés ou peu métamorphosés dans la langue Malgache.
La continuité de l’utilisation de ces langages très anciennes jusqu’à nos jours démontrent que
la racine de la religion malgache est la spiritualité Lémurienne.
On ne veut pas parler ici les lémuriens de la zoologie, mais les peuples de la Lémurie dont Madagascar  fait partie.

La plus grande partie de la Lémurie fût déjà engloutie comme l’Atlantide (totalement englouti). Ces 2 terres furent peuplées par des humains hautement évolués spirituellement et technologique (technologie psychique) inatteignable jusqu’à présent par les la race humaine de notre temps.

Résumé

L’aura n’est autre que l’âme, il comprend 7 couches.
Tous nos états et nos capacités sont les conséquences de son influence, ils dépendent de la lumière et de la densité de chaque couche aurique, ainsi que le degré d’évolution de chaque être vivant.

Cet étude est commencé dans la spiritualité ancestrale Malgache, c’est le premier pas qui compte.
Mais l’attachement de cette culture aux autres pays du monde m’incitait à louper celles des autres, avec le yoga, l’astrologie et beaucoup d’autres…
Maintenant, je suis convaincu que nous sommes tous de même racine, nous vivons dans un monde régi par une seule loi, chaque chose, chaque évènement respectent chacun une loi bien prédéfinie.
Pas de miracle, pas de mystère.

 

L'homme esst l'esprit, descendant de Dieu

 

CYRIUS (TANGUY PARFAIT) (à droite : le concepteur de ce site )

 

 

 

Vous pouvez consulter ce site par appareils mobiles

 

 

 

 

vrai ou pas vrai |
Jeunes Cathos de l'Avallonnais |
Cloud |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Islam Qour'an Hadith Fikr
| VIENS A JESUS
| fanilomanazava